Rêves, devachan et génie

Affichages : 504

Rêve et devachan

Question : Si l’âme passe en devachan pendant le sommeil, pourquoi tous les rêves ne sont-ils pas agréables ?

Réponse. – Il n’est pas strictement exact de dire que l’âme passe en devachan pendant le sommeil, car le devachan est un terme s’appliquant à un état après la mort du corps et l’abandon de ce dernier. Le mot qui désigne le rêve est en sanscrit swapna et cet état peut être agréable ou désagréable étant donné que le corps et kama [le désir] affectent encore l’âme, tandis qu’en devachan tout est félicité et joie. L’Âme ne passe pas en devachan pendant le sommeil, mais si parfois le rêve ou l’état swapna est agréable, souvent il ne l’est pas. Tel est le fait qui constitue une réponse suffisante à la question comme elle est posée.

Par l'explication, l’éditeur donne aussi une réponse à la question « Pourquoi tous les rêves ne sont-ils pas agréables ? » - W.Q. Judge

Rêve et génie

Question : Dans le Path,on affirme qu’« un rêve est le départ d’une partie de nos principes dans la Lumière Astrale ». Ceci nous porte à demander une explication se rapportant à l’inspiration – ainsi appelée – des poètes, artistes, inventeurs et autres.

Réponse : La définition donnée au rêve n’est pas exacte à mon avis, car il y a beaucoup de sortes de rêves dus à des causes différentes. Comme je crois que dans la Lumière Astrale on trouve les images de tout ce que l’homme a jamais fait ou créé, et qu’à notre stade d’évolution, il n’est pas possible de créer quoi que ce soit de neuf, ces prétendues inspirations sont souvent dues au fait que l’organisme de ces « inspirés » permet plus aisément l’influx des images de la Lumière Astrale en eux, et aide leur production poétique, artistique, inventive, etc… Dans un article de H.P. Blavatsky, intitulé « Génie », paru dans le Lucifer de novembre 1889, elle émettait l’idée que les grands génies de quelques espèce que ce soit, sont des exemples de l’Ego omniscient, éclairant et animant le corps physique qu’il habite. Il n’est pas nécessaire de rêver pour être inspiré, car l’afflux soudain d’idées poétique et de nouvelles inventions peut être dû uniquement à l’état antérieur de l’organisme. Bien que nous connaissions beaucoup d’exemples de telles idées jaillissant en rêve, il faut conclure d’après ce que l’on sait des poètes, des peintres et autres artistes, que la plupart de leurs inspirations leur viennent à l’état de veille, et ceci défend le point de vue avancé par H.P. Blavatsky dans son article sur le « Génie ». - W.Q. Judge

Theosophical Forum d’août 1892 et de décembre 1889.