Termes Théosophiques

Note de présentation du glossaire Théosophique

Le glossaire ci-dessous est un condensé du Glossaire Théosophique (en anglais : The Theosophical Glossary édité par Theosophy Company, USA).   

Un glossaire plus complet est disponible sur le site : www.theosophie.fr


Tous   A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

Mâyâ

(skt). Illusion ; c'est le pouvoir cosmique qui rend possibles l'existence phénoménale et les perceptions qu'on en a. Dans la philosophie hindoue, seul est appelé réalité ce qui est sans changement et éternel ;

Lire la définition complète

Médiumnité

Terme accepté maintenant pour désigner l'état psychophysiologique anormal qui conduit une personne à prendre pour réalités les fantaisies de son imagination, ses hallucinations*, qu'elles soient réelles ou artificielles.

Lire la définition complète

Mercabah

Mercabah ou Mercavah : (héb). « Un char. Les kabbalistes disent qu'après avoir établi les 10 sephiroth* (qui, dans leur totalité, constituent Adam Kadmon*, l'Homme-archétype), le Suprême les utilisa comme un char, ou un trône de gloire, pour descendre sur l'âme des hommes ».

Meru

(skt) H. Montagne fabuleuse des dieux, comparable à l'Olympe des Grecs ; objet de nombreuses descriptions cosmologiques, il fixe le centre de l'univers. Le Gange, fleuve sacré, y prend sa source céleste, pour se répandre sur la terre. Sur le mont Meru (ou Sumeru) se trouve la cité d'or de Brahman*. D'autres divinités y ont leur séjour, étagé à des niveaux différents. Une interprétation symbolique de Meru renvoie à la constitution occulte de l'homme. Voir l'article « Mount Meru », revue The Path.,jan.-fév.1891.


Mesmérisme

Terme dérivé du nom de Mesmer [1734-1815], qui redécouvrit la force magnétique et son application pratique, vers 1775, à Vienne. [Le mesmérisme met en jeu] un courant vital qu'une personne peut transmettre à une autre, en induisant ainsi chez cette dernière un état anormal du système nerveux qui permet à l'opérateur d'avoir une influence directe sur le mental et la volonté du sujet — l'individu mesmérisé.

Métaphysique

Du grec méta, après, ou au-delà, et physika, choses du monde matériel extérieur. Traduire le mot par « démarche au-delà de la nature » ou surnaturelle, c'est oublier l'esprit et s'en tenir à la lettre morte, car il s'agit plutôt de dépasser le naturel dans ce qu'il a de visible ou concret. En ontologie et en philosophie, la métaphysique est le terme pour désigner la science qui traite de l'être réel et permanent, par contraste avec l'être irréel, illusoire, ou phénoménal.


Microcosme

Le « petit » Univers, signifiant l'homme, fait à l'image de son créateur (le Macrocosme*, ou le « Grand » Univers) et contenant en lui-même tout ce que contient ce dernier. Ces termes sont utilisés en Occultisme* et en Théosophie.

Migmar

[Mig-dmar] (tib). « Œil (mig) rouge (mar) ». La planète Mars. D'après Schlagintweit, son symbole astrologique est un œil.


Moksha

(skt). Même sens que nirvâna* ; c'est un état posthume de repos et de béatitude de l' « Âme-pèlerin ».

Monade

C'est l'Unité, ou l'UN ; mais en Occultisme*, le mot renvoie souvent à la Dyade [grec, Duas] unifiée, Âtma-Buddhi — ce qui constitue la partie immortelle de l'homme qui, après s'être incarnée dans les règnes inférieurs, et avoir progressé peu à peu jusqu'au stade humain, trouve dès lors sa voie jusqu'au but final — le nirvâna*.

Affichage #